Réunion de l’ACSM lundi 10 décembre 2018

Notre réunion mensuelle de l’ACSM aura lieu le lundi 10 décembre à 20h salle du Petit Mathurin au 44-46 Avenue Jean XXIII à la Roseraie.
A l’ordre du jour…les nouvelles… la soirée de projection au cinéma Les 400 coups (le jeudi 13 décembre) du film de Sonia Cantalapiedra « Saint Alban. Une révolution psychiatrique« .. la rencontre avec la Compagnie de théâtre Artbigüe etc..
La dernière réunion de l’année 2018..à ne manquer sous aucun prétexte !!

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Saint Alban. Une Révolution Psychiatrique. Ciné-Débat au 400 Coups

L’ACSM en lien avec le cinéma Les 400 Coups organise le jeudi 13 décembre 2018 à 20h15 une projection du film de Sonia Cantalapiedra « Saint Alban. Une révolution Psychiatrique » 
Tout part d’une rencontre en Lozère. Celle de quatre hommes, psychiatres et résistants : Paul Balvet, François Tosquelles, Lucien Bonnafé et André Chaurand. En pleine Occupation pendant la Seconde guerre mondiale, 45 000 malades meurent dans les asiles psychiatriques français.
Mais pas à Saint Alban. Dans ce château médiéval devenu hôpital psychiatrique en 1821, les quatre jeunes psychiatres cachent ceux que l’ordre en place menace, repensent la folie et brisent les barreaux de l’asile, tout en luttant contre la faim et l’Occupation.
C’est l’histoire de ces hommes engagés dans une tentative de libération tant politique qu’humaine que ce film raconte . Leur histoire est celle d’une pensée mise en acte qui a inspiré Frantz Fanon et Jean Oury, internes auprès de Tosquelles.
Aujourd’hui elle inspire de nouvelles générations de psychiatres, confrontés à de nouvelles formes d’entraves. 
Sonia Cantalapiedra sera présente à Angers pour cette séance de projection et participera au débat qui suivra le film.
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Prochaine réunion de l’ACSM

L’Association Culturelle en Santé Mentale se réunira le 10 décembre 2018 à 20 h salle du Petit Mathurin au 44-46 Avenue Jean XXIII, à la Roseraie.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire